Prix et performances des pompes à chaleurs

Pompe à chaleur aerothermique Pompe à chaleur geothermique
Pompe à chaleur air air Pompe à chaleur air eau Pompe à chaleur eau eau Pompe à chaleur sol eau
Coût Investissement : de 60 à 90 euros TTC le m² (chauffage + climatisation
Fonctionnement : de 2.5 à 3.5 euros par m² et par an
Investissement : de 60 à 90 euros TTC le m² (chauffage + climatisation
Fonctionnement : de 2.5 à 3.5 euros par m² et par an
Investissement :
pour les systèmes à capteurs horizontaux, prévoir de 80 à 130 euros TTC par m² chauffé
Pour les capteurs verticaux, prévoir de 140 à 180 euros TTC par m² chauffé
Fonctionnement : de 2.3 à 3.5 euros TTC par m² et par an
Investissement : de 70 à 100 euros TTC par m² chauffé, hors eau chaude et climatisation
Fonctionnement : de 2.3 à 3.5 euros TTC par m² et par an
Appoint Indispensable Toujours reliée à un chauffage d’appoint. Cet appoint ne sert presque jamais pour les modèles les plus performants, nécessaire pour les autres Pas nécessaire Pas nécessaire
Eau chaude sanitaire Non Production possible, préchauffage Production possible Production possible
Climatisation Possible et bien maitrisé Possible sauf si les émetteurs sont des radiateurs, technique bien maitrisée Possible sauf si les émetteurs sont des radiateurs, technique bien maitrisée Impossible avec un plancher chauffant mais possible avec des unités à détente directe
Avantages Peut servir de chauffage principal pour un appartement
Possibilité de couplage avec la VMC
Coût limité
Conseillé pour les appartements individuels
Peu de fluide frigorigène
Possibilité d’en faire un chauffage d’appoint efficace
S’adapte aux climats rigoureux
Peu de fluide frigorigène
Possibilité d’en faire un chauffage d’appoint efficace
Système simple et donc relativement peu coûteux pour de la géothermie
Adapté aux climats rigoureux
Obligation d’avis technique du CSTB (centre scientifique et technique du bâtiment) pour les PAC au sol
Inconvénients Pas de production d’eau chaude sanitaire
Nécessite un réseau de bouches de soufflage de l’air (faux-plafond, combles) qui doivent être accessibles pour l’entretien
N’assure pas la totalité du chauffage
Si climat rigoureux, cela exige des modèles très performants
Vérifier le bruit généré par la PAC
Système coûteux qu’une PAC sol eau ou qu’une PAC reliée à un plancher chauffant
Pour les PAC à capteurs verticaux ou sur eau de nappe, vous devez exiger une bonne expérience de l’installateur et du foreur
Démarches et autorisation à envisager
Coût élevé du forage
Système à capteurs horizontaux seulement
Quantité importante de fluide frigorigène
Solide expérience de l’installateur requise
Techniques spécifiques pour le plancher chauffant

Copyright 2006 - 2017 © Bati-depot.fr - Tous droits réservés.