La pompe à chaleur (PAC) géothermique

pompes à chaleur sol / eau

Avec une pompe a chaleur (PAC) géothermique, le prélèvement de chaleur se fait par le biais de tubes enterrés dans le sol. Ces capteurs peuvent être placés en configuration horizontale ou verticale.

pompe a chaleur sol eau

Système avec capteurs horizontaux

La longueur totale des tubes d'un capteur horizontal dépasse plusieurs centaines de mètres. Ils sont repliés en boucles distantes d'au moins 40 cm, pour éviter un prélèvement trop important de la chaleur du sol. Dans le cas contraire, il y aurait des risques de gel du sol. On estime la surface de capteur nécessaire de 1,5 à 2 fois la surface habitable à chauffer. Pour une maison de 150 m2, le capteur occupera entre 225 et 300 m2 de votre jardin. Ce système est moins coûteux que le système avec un forage vertical.

Pelouse, massifs de fleurs et buissons n’ont pas besoin d’être arrachés avec ce type de capteurs. La surface au-dessus des capteurs doit être perméable (pas de terrasse ou de construction) et ne pas être traversée par des canalisations (risque de gel). Le terrain ne doit pas être trop en pente pour ne pas avoir à faire de remblai. Dans un sol rocheux ou argileux, il est préférable d'installer les capteurs sur un lit de sable.

En plus de toutes ces précautions, il est important que vous sachiez que pour poser des capteurs horizontaux, vous devez impérativement faire appel à une entreprise spécialisée dans les forages (le BRGM tient une liste d’entreprises de forage engagés dans une démarche qualitative) et respecter l’intégralité des procédures administratives liées à l’exploitation des sols (mairie).

Système avec capteurs verticaux

Pour les capteurs verticaux, deux sondes géothermiques d'environ 70 m de profondeur chacune et distantes d'au moins 10 m, peuvent convenir pour chauffer une maison de 120 m2 habitables (en fonction de la zone climatique et de l'isolation de la maison). L'emprise au sol est faible par rapport à des capteurs horizontaux mais la réalisation du forage exige un minimum de place et une bonne accessibilité. En plus des précautions signalées pour la pose des capteurs horizontaux, il est nécessaire de faire appel à une entreprise de forage qualifiée (le bureau de recherches géologiques et minières – le BRGM) et de respecter les procédures administratives concernant la protection des sous-sols.

Ce système de capteurs verticaux est plus coûteux car le forage ne peut être fait que par une entreprise spécialisée. La facture finale s’en trouve donc fortement alourdie. En France, pour les habitations individuelles, on remarque que les ménages privilégient bien souvent les capteurs horizontaux au détriment des capteurs verticaux. Ce choix est motivé par le prix mais aussi par la présence d’un jardin où puissent être enterrés les capteurs. Mais pour de petits habitats collectifs ou des immeubles restreint par l’espace environnant, la pompe a chaleur (PAC) sol eau avec un captage vertical peut s’avérer être un très bon compromis de chauffage rapidement rentabilisé. Il s’en installe de plus en plus dans certains pays comme la Belgique ou les Pays Bas.

La majorité des pompes a chaleur (PAC) geothermiques peuvent être couplées à une installation de chauffage existante afin de servir de chauffage d’appoint. On appelle cela une pompe a chaleur (PAC) en « relève de chaudière ». Dans ce cas là, la pompe a chaleur (PAC) sert uniquement à faire des économies d’énergie avec une source d’énergie renouvelable qui va venir pallier le coût élevé d’une énergie fossile (gaz, fioul, électricité).

Copyright 2006 - 2017 © Bati-depot.fr - Tous droits réservés.